L’emploi et la formation sur l’île d’Oléron : au coeur des préoccupations de la Communauté de Communes !

Lire le texte

Les élus ont réaffirmé en octobre 2019 leur attachement à l’emploi local et à la formation. Dernière preuve en date, l’engagement de la collectivité dans un nouveau dispositif appelé « Oléron Emploi Formation ». L’objectif est de doper l’activité sur l’île en anticipant les mutations économiques. Concrètement, il s’agit de mettre en place un outil de Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences Territoriales (GPECT). Pascal Massicot, Président de la Communauté de Communes l’a d’ailleurs rappelé à plusieurs reprises : « agir pour l’emploi reste prioritaire ! »

Pour réussir la cohésion sociale inscrite au coeur de son Agenda 21 (plan d’action en faveur du développement durable), la Communauté de Communes s’appuie sur la « Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences Territoriale ». Un outil qui active tous les ressorts à la disposition du territoire : insertion professionnelle, mutation économique, besoin de main d’oeuvre, recrutement, attractivité, compétitivité, saisonnalité…
Pour le territoire, il s’agit d’anticiper les mutations économiques et les évolutions de l’emploi, pour développer l’attractivité et innover par des réponses adaptées aux problématiques locales identifiées.

Soutenue financièrement et techniquement par l’État et la Nouvelle-Aquitaine, la GPECT mobilise un grand nombre d’institutions partenaires : Conseil départemental, Pôle emploi, Mission locale, Cap emploi, Chambre de commerce et d’industrie, Chambre de métiers et de l’artisanat, Chambre d’agriculture…

Plusieurs objectifs sont visés par le dispositif.

D’abord, identifier les écarts entre les ressources humaines disponibles sur le territoire et les besoins des entreprises. Ensuite, renforcer et sécuriser les parcours professionnels des actifs en adaptant par des formations leurs compétences aux besoins des marchés locaux. Enfin, accompagner l’insertion des jeunes et favoriser la mobilité en facilitant les approches interprofessionnelles.

M. MASSICOT, président de la CdC, insiste sur l’intérêt que représente le lancement de ce dispositif pour le territoire : « La GEPCT est un outil ambitieux et nécessaire. Il doit permettre une meilleure stabilité des actifs sur le territoire, et surtout limiter la précarité sociale et professionnelle. »
Lancé en octobre 2019 par une phase d’état des lieux, la GPECT va être développée à partir de 2020 en direction d’un public diversifié : collégiens, salariés, chefs d’entreprise, demandeurs d’emploi… Tous les secteurs d’activité oléronais sont concernés par cette action qui ambitionne de donner un coup de fouet à l’économie insulaire.

partager la page