Fermer le menu

Oléron devient la première île cyclable en France avec plus de 150 km !

Publié le 09 juillet 2020

Lire le texte

Depuis l’obtention du permis d’aménager de la piste « route des huîtres » en septembre 2019, la communauté de communes de l’île d’Oléron a lancé des travaux d’agrandissement visant à faire passer – à terme – le réseau cyclable à près de 200 km. La première étape vient de se conclure et place ainsi Oléron comme l’île Française possédant le plus grand réseau cyclable.

Attractivité du territoire, préservation environnementale, sécurité routière sont au cœur du projet d’aménagement des pistes cyclables. Ce projet vise non seulement le développement et la préservation de l’attractivité de notre territoire naturel, mais aussi le développement des déplacements doux pour l’environnement avec la mise à disposition d’infrastructures adaptées et sécurisées.

La saison estivale s’ouvre donc sur Oléron avec l’ouverture de 3 nouveaux tronçons, soit au total 7,3 km :

  • Le Château, Route des Huîtres : 3, 2 km
  • Chaucre, Les Renfermis : 1,2 km
  • Cheray, Saint-Pierre d’Oléron : 2,9 km

Les travaux se sont déroulés dans le respect de l’activité économique, touristique et géographique. La construction des fondations a tout d’abord eu lieu jusqu’à fin novembre 2019, afin de ne pas impacter la forte activité des ostréiculteurs pendant les fêtes. Elle a repris dès janvier 2020 et s’est pour suivie malgré la crise sanitaire avec la pose du revêtement en mai, la pose du mobilier bois en juin et la signalisation routière en juillet.

Les prochaines étapes annoncées sont :

  • En 2020-2021, la création de 5,3 km supplémentaires (Saint-Pierre d’Oléron : Arceau à La Vieille Perrotine : 3,5 km ; Dolus d’Oléron : La Baudissière à la zone d’Arceau : 1,8 km)
  • En 2021-2022, la création de 4 km supplémentaires (Dolus d’Oléron : La Brande à La Baudissière : 1,8 km ; Saint-Denis d’Oléron à Chassiron : 2,2 km)

Le développement de cet itinéraire s’élève à 561 000 € et reçoit le concours financier du Département de la Charente-Maritime à travers le dispositif Oléron 21 à hauteur de 55% et de la Région Nouvelle Aquitaine dans le cadre de son règlement d’intervention pour le développement touristique des territoires à hauteur de 25%.

partager la page