Fermer le menu

Réouverture des plages : les maires proposent au préfet un dispositif responsable de « plages dynamiques »

Publié le 08 mai 2020

Lire le texte

Les 8 Maires de l’île d’Oléron se déclarent satisfaits des annonces gouvernementales, donnant la possibilité au préfet de déroger à l’interdiction d’accès aux plages. Dès aujourd’hui, ils vont adresser au Préfet de la Charente-Maritime, une demande de dérogation et des propositions de nouvelles règles de sécurité, garantissant la distanciation physique. Il s’agira de « plages dynamiques » sur lesquelles le bronzage, les pique-niques ou les regroupements ne seront pas autorisés.

Le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a déclaré jeudi 7 mai devant l’Assemblée Nationale aux sujets des plages que « La règle générale reste la fermetureMais le Préfet pourrait autoriser l’accès aux plages, aux lacs et bases nautiques sur demande des Maires. Les Maires devront alors présenter un dispositif et des aménagements suffisants pour garantir la distanciation physique. »

Ouverture dérogatoire des plages oléronaises

Après avoir plaidé – aux côtés des autres Maires du littoral et des fédérations de sports nautiques – pour une réouverture responsable de certaines plages, ils constatent avec satisfaction avoir été entendus par le Gouvernement.

Dès l’annonce du Gouvernent, les 8 Maires oléronais se sont concertés pour adopter une stratégie insulaire.

La Communauté de Communes travaille actuellement sur les propositions qui seront transmises au Préfet dès ce samedi 9 mai. Il s’agit de trouver le juste milieu entre accéder aux plages et protéger la population par l’établissement de règles : conditions incontournables de l’ouverture espérée dans les jours qui suivront le début du déconfinement. Il faudra pour cela que le Préfet dispose des consignes du Ministère et que le décret en vigueur soit adapté.

Une « plage dynamique »

Le principe proposé sur l’île d’Oléron serait un usage “dynamique” du littoral. Ainsi, la présence sur la plage devrait être brève. Il serait interdit de s’assoir ou de rester debout sur la plage. Les regroupements (y compris pour discuter) seraient aussi proscrits sur la plage, les accès aux plages et sur les parkings.

Seules les activités sportives individuelles (marche, course à pied, vélo, activité nautique, pêche à pied ou natation en eau vive), pourraient être autorisées. Elles devraient être pratiquées individuellement ou à deux adultes au maximum si les personnes vivent sous le même toit (et jusqu’à 5 personnes pour un couple avec enfants). Une distance minimum de 1,50 mètre entre les personnes devrait être respectée en toute circonstance. Cette distanciation devrait être portée à 5 mètres pour les personnes pratiquant la course à pied.

Certaines plages – les plus fréquentées – ne seraient accessibles qu’à pied et à vélo pour éviter notamment les regroupements de personnes sur les parkings.

Une information renforcée

Dans les premiers jours de la réouverture dérogatoire de certaines plages, la Communauté de Communes prévoit une information au public renforcée par tous les moyens (panneaux d’information aux entrées des plages, communication via la presse locale, les sites internet et les réseaux sociaux de la Communauté de Communes, des Mairies, ainsi que via tous les acteurs du nautisme) afin que la réouverture se passe le plus sereinement possible et en toute sécurité.

Les services de police municipale qui disposent de véhicules permettant d’accéder sur les plages (quad, 4X4, VTT) seront mobilisés pour contrôler l’application de ces consignes.

Pascal Massicot précise : « Dans le cas où nous obtenons l’autorisation du Préfet pour rouvrir certaines plages dès le 12 mai, nous souhaitons qu’elle s’applique au moins jusqu’à fin juin. Pour ce faire, il est impératif que toute personne accédant aux plages respecte scrupuleusement les règles établies. Il en va de la santé et du plaisir de tous. Dans le cas contraire, les plages seraient à nouveau fermées par la Préfecture. En attendant un éventuel arrêté préfectoral dérogatoire, respectons strictement l’interdiction ! Soyons exemplaires, soyons patients, soyons responsables ! »

 

partager la page