Fermer le menu

Se loger à l’année sur l’île d’Oléron : une priorité affichée par les élus de la Communauté de Communes !

Publié le 30 avril 2021

Lire le texte

Le 1er bilan du Programme Local de l’Habitat II de la communauté de communes de l’île d’Oléron – présenté jeudi 29 avril – conforte l’engagement historique des élus pour permettre aux générations futures de se loger et vivre sur l’île d’Oléron !

Rappelons qu’au vu du nombre d’habitants sur l’île d’Oléron, la Communauté de Communes (CdC) n’a pas obligation de se doter d’un Programme Local de l’Habitat (PLH). Pourtant, au regard des enjeux identifiés, dès 2011, les élus de la CdC ont souhaité se doter de ce dispositif pour mieux répondre aux besoins en logement de la population, anticiper les besoins futurs et rénover le parc de logements actuel.

En décembre 2019, les élus de la précédente mandature ont adopté le 2nd PLH de l’île d’Oléron. Ce dernier a débuté en février 2020 pour 6 ans.

Le 29 avril 2021, le Conseil Communautaire dressait le bilan de la 1ère année du PLH II de la CdC.

Un bilan d’actions engagées très positif

681, c’est le nombre de logements locatifs sociaux sur le territoire aujourd’hui. En l’espace d’un an, l’île d’Oléron a déjà gagné 44 logements et en a programmé 48 nouveaux sur les 136 attendus en 2026. Soit 30% de l’objectif atteint en seulement 1 an !

En 2020, 741 ménages ont fait appel au Conseiller Rénovation Habitat de la CdC. Grâce à ses
conseils, de nombreux projets de rénovation ont pu aboutir et bénéficier de subventions (certificat d’économie énergie, prime coup de pouce, ma prime rénov’, subvention de la CdC, etc.).

Souhaitant encourager les projets énergétiques les plus performants, la communauté de communes de l’île d’Oléron a attribué une aide financière supplémentaire à 89 logements, soit 115 600 euros.

Fort de constater une demande croissante des ménages souhaitant rendre leur logement moins énergivore, la CdC vient de renforcer son équipe par le recrutement d’une personne afin de mieux répondre à des demandes exponentielles !

Des difficultés d’accès au logement pour les Oléronais qui s’accentuent

Se loger à l’année sur l’île d’Oléron devient une vraie gageure que ce soit en location ou en accession à la propriété. Les dires d’experts convergent : la crise sanitaire a fait s’envoler les prix de l’immobilier sur l’île, les agences immobilières subissent une pénurie de biens, les logements locatifs à l’année se font de plus en plus rares.

Face à ce constat, Michel Parent, président de la CdC, proposera prochainement aux élus du Conseil communautaire de voter, pour les 5 prochaines années, une enveloppe ambitieuse et historique de 10 000 000 € (contre 400 000 euros initialement prévu en 2020) destinée à l’acquisition de réserves foncières. Michel Parent, président de la Communauté de Communes commente : « La situation devient urgente, il faut agir maintenant pour anticiper l’avenir ! Sans réserves foncières, il est impossible de mener une politique permettant de développer le logement pour notre population insulaire. Nous utiliserons tous les moyens légaux et financiers disponibles, ensemble avec les 8 communes ! ».

Thibault Brechkoff, vice-président à la Communauté de Communes en charge de la commission Habitat Santé Social commente : « Les élus de la commission habitat et moi-même souhaitons développer le parc locatif social et favoriser l’accession sociale à la propriété. Nous ne pouvons ignorer les chiffres : ils montrent que le prix des terrains a augmenté de 20% en seulement 1 an, pesant de plus en plus lourd pour les ménages et rendant l’achat immobilier inaccessibles pour certains ! »

Ainsi, la CdC projette par exemple de mettre une partie de cette future réserve foncière à la
disposition de l’Office Foncier Solidaire (OFS) qui permettra aux particuliers d’acheter moins cher leur logement. Une petite révolution dans le domaine de la propriété ! En effet, il s’agit là d’un nouveau droit réel de propriété. En n’achetant que les murs et pas le terrain, les ménages paieront leur logement en moyenne 20% de moins que sur un projet d’accession classique et le logement construit restera pour toujours au bénéfice d’un résident à l’année. En tant que propriétaires des murs, ils conservent leurs droits de vente et de succession.

Programme habitat

partager la page

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaire

Ces cookies sont obligatoires, ils permettent de recueillir votre consentement sur notre politique de confidentialités (gdpr), de tracer les connexions suspectes sur le site (wfwaf-authcookie) ou de définir les options de navigation.

wfwaf-authcookie,gdpr, wordpress_logged_in_,bp-activity-oldestpage, gadwp_wg_default_dimension, gadwp_wg_default_metric, gadwp_wg_default_swmetric, wp-settings-{ID}, wp-settings-time-{ID}

Facultatifs

Ces cookies sont facultatifs, ils permettent de récupérer des informations pour mesurer l'audience du site internet.
Vous pouvez, si vous le souhaitez, désactiver ces cookies.

_ga,_gid,_gat,_ym_uid,_ym_visorc_49007054,_ym_isad