Fermer le menu

Xynthia, 10 ans après : un littoral oléronais au cœur des préoccupations de la Communauté de Communes !

Publié le 23 septembre 2020

Lire le texte

Depuis 2011, après le passage de la tempête Xynthia en 2010, la communauté de communes de l’île d’Oléron a engagé un vaste programme d’actions de prévention des inondations (PAPI). A l’occasion de cette année anniversaire, la collectivité met en place une opération de mémoire et sensibilisation des habitants.

Dès lors de nombreux travaux pour sécuriser les côtes oléronaises ont été réalisés et restent à venir, comme par exemples : la réhabilitation de la digue en front de mer et la construction d’un muret anti-submersion à Saint-Trojan les Bains, la construction de murets anti-submersion et rehaussement de digues à Boyardville, la réalisation d’études de conception de dispositifs de protection collective contre la submersion pour les Allards à Dolus d’Oléron et Ors au Château d’Oléron. L’enveloppe des travaux pour l’île d’Oléron se porte à presque 14 800 000 euros pour 10 ans.

Monsieur Michel Parent, Président de la communauté de communes de l’île d’Oléron explique : « L’amélioration de la connaissance et de la conscience du risque chez les habitants est un facteur essentiel pour la résilience d’un territoire. Maintenir la mémoire du risque permet de mieux gérer l’avant, le pendant et l’après tempête/submersion marine. La sensibilisation de la population à la prévention des risques côtiers est un objectif majeur de la Communauté de Communes. »

De nombreux travaux réalisés en image  

Afin de prendre conscience des actions de préservation du territoire, de grands panneaux sur site vont être installés – en octobre et pour un an – à l’emplacement des sites les plus touchés (Boyardville, La Perrotine, Saint Trojan et Vert Bois). Ils présenteront des photos prises après le passage de Xynthia et des photos actuelles. Ils seront complétés par une exposition itinérante qui sera d’abord visible au cinéma l’Eldorado début novembre, puis qui circulera au sein des 8 communes de l’île d’Oléron.

Une sensibilisation aux risques côtiers

Plus qu’une opération de mémoire, c’est avant tout l’occasion de sensibiliser la population sur le changement climatique et ses risques. C’est pourquoi, à partir du 7 octobre jusqu’à la fin du 1er trimestre 2021, différents évènements gratuits, tels que des ateliers pédagogiques et des conférences, seront proposés aux résidents. Au programme :

  • Le mercredi 7 octobre*, une journée-conférence, ouverte à tous, se déroulera de 9h30 à 17h30 au cinéma l’Eldorado à Saint-Pierre d’Oléron sur le thème « Gestion du littoral : quelles évolutions depuis 2010 ? ». A cette occasion, la CdC présentera l’ensemble des actions menées ces dix dernières années et des experts aborderont les risques côtiers actuels : évolutions réglementaires, impacts des phénomènes tempétueux, système de prévision des submersions, travaux de protection, gestion et entretien des cordons dunaires. Un temps d’échange avec le public est prévu à l’issue de chaque intervention.
  • Le vendredi 27 novembre*, une journée-conférence, ouverte à tous, se déroulera de 19h à 21h au cinéma l’Eldorado à Saint Pierre d’Oléron sur « les changements climatiques : quelles évolutions à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine ? ». A cette occasion M.Hervé Le Treut, climatologue français et président d’AcclimaTerra comité scientifique sur le changement climatique, expliquera les mécanismes et conséquences du changement climatique à l’échelle mondiale et locale.
  • Pendant 2 semaines (entre novembre 2020 et mars 2021*), des ateliers pédagogiques à destination des enfants oléronais de 8 à 10 ans, seront proposés aux écoles et accueils de loisirs de l’île d’Oléron. Ces ateliers se dérouleront sur deux périodes distinctes : la première traitera du changement climatique et la seconde des risques d’inondations et de submersions marines. Ces ateliers mettront l’accent sur le fonctionnement naturel et les moyens d’intervention à l’échelle humaine.

*Sous réserve de changement en lien avec les directives sanitaires de l’Etat.

partager la page