Fermer le menu

Protection du littoral

Lire le texte

Les actions de la Communauté de Communes

Depuis le 1er janvier 2018, la communauté de communes de l’île d’Oléron est compétente en matière de « Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations » (GEMAPI), compétence obligatoire déléguée par l’Etat.

A ce titre, la Communauté de Communes (CdC) intervient de plusieurs façons dans la protection du littoral oléronais. Elle coordonne et agit sur deux composantes :

  • La lutte contre les risques d’inondations et submersion marine
  • La gestion de la bande côtière (ou trait de côte)

Pour répondre aux zones sensibles face aux risques côtiers, la CdC :

  • Assure le bon fonctionnement et l’entretien des systèmes d’endiguement existants (digues classées), au titre de sa compétence GEMAPI
  • Définit ses actions relatives au risque de submersion marine dans son Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) : sensibilisation, communication, réduction de la vulnérabilité, création d’ouvrages de protection etc.
  • Coordonne, avec les partenaires, des modes de gestion adaptés aux phénomènes d’érosion marine dans un programme d’actions : la Stratégie Locale de Gestion de la Bande Côtière
  • La gestion et prévention des inondations et submersion marine

    En février 2010, la tempête Xynthia a atteint les côtes oléronaises, submergeant une partie du territoire. C’est dans ce contexte qu’a été créé le Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI) de l’île d’Oléron, labélisé le 12 juillet 2012. Ce programme prolongé par un avenant le 5 avril 2018 et soutenu financièrement par l’Etat, la région Nouvelle-Aquitaine et le département de la Charente-Maritime a permis de réaliser d’importants travaux de sécurisation des zones habitées contre le risque d’inondations.

    Ce programme d’actions a pour but de traiter l’ensemble des problématiques liées aux risques d’inondations et de submersions marines, découpé en 7 axes :

    1. Pilotage et animation du PAPI
    2. Amélioration de la connaissance et de la conscience du risque : mise en place de repères de niveau de submersion, panneaux explicatifs, programmes de recherche, communication sur les risques naturels …
    3. Surveillance et prévision des crues et des inondations : élaboration d’un programme de surveillance des côtes, établissement d’un atlas cartographique de l’évolution du trait de côte et des casiers sédimentaires, estimation des zones à risques fort d’érosion …
    4. Alerte et gestion de crise : mise en place d’outils d’aide à la gestion de crise, amélioration de la prévision des risques et déclenchement des alertes …
    5. Actions de réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens : réalisation de diagnostic de vulnérabilité des habitations/entreprises dans les zones prioritaires, réalisation d’études préalables aux lancements de travaux de protection contre la submersion marine et l’érosion sur plusieurs zones urbanisées de faible altitude …
    6. Ralentissement des écoulements : détermination de l’impact précis des marais dans les phénomènes de submersion, définition d’un programme d’actions d’entretien des marais …
    7. Gestion des ouvrages de protection hydraulique : réalisation de protections rapprochées sur les poches d’enjeu important, réhabilitation/restauration d’ouvrages de protection du littoral contre les submersions marines, mise en place de ganivelles

    Dans le cadre de sa compétence GEMAPI, la Communauté de Communes pourra prolonger ses actions de protection des côtes en dehors du programme PAPI. La CdC soutient les habitants qui ne seraient pas protégés par les systèmes de protection collectifs (endiguement) par la réalisation de diagnostic individuel de vulnérabilité de leur habitation.

    La protection douce du littoral par la pose de ganivelles en bois
    La protection douce du littoral par la pose de ganivelles en bois
  • La gestion du trait de côte

    Avec pour objectif de préserver durablement le littoral et prendre en compte les enjeux relatifs au risque d’érosion marine, la Stratégie Locale de gestion de la Bande Côtière (SLGBC) a défini 8 axes autour desquels la Communauté de Commune élabore ses actions :

    1. Poursuite de la connaissance de l’aléa érosion et de la conscience du risque : analyse et capitalisation des données, études de vulnérabilité des cordons dunaires, communication et sensibilisation grand public, culture du risque et démarche participative, définition des stratégies d’intervention…
    2. Surveillance et prévision de l’érosion : observation et surveillance de l’évolution du trait de côte, suivis de l’état des cordons dunaires, mise en place de système d’alerte et de prévision, ajustement des protocoles de gestion…
    3. Alerte et gestion de crise : actualisation des données sur les risques érosion et autres risques, mise à jour des plans d’actions en cas de crise et plans de sauvegarde des communes, dotation d’outils numériques pour centraliser les informations, appuis juridiques sur les arrêtés de sécurité publique…
    4. Prévention et prise en compte des risques érosion dans l’urbanisme : révision des PLU, préconisations de construction, définition de secteurs inconstructibles car dangereux, information au public…
    5. Actions de réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes (dont les actions de relocalisation) : mise à jour des documents de gestion de crise, établissement de critères de vulnérabilité et d’urgence, études de vulnérabilité et de relocalisation des enjeux (infrastructures publiques, campings, routes et réseaux…
    6. Actions d’accompagnement des processus naturels ou de lutte active souple contre l’érosion : poursuite d’actions de préservation des dunes avec les partenaires (ONF, Conservatoire…), réalisation d’actions de lutte active souple (ganivelles, ré-ensablement…), définition des sites d’extraction et de rechargement et modalités de mise en œuvre, analyse des coûts et impacts sur le milieu marin…
    7. Gestion des ouvrages de protection de lutte active dure contre l’érosion : identification et analyse du comportement des ouvrages côtiers actuels, étude des solutions de lutte active dure et de futurs systèmes d’endiguement, concertation avec les gestionnaires privés, travaux de confortement d’ouvrages prioritaires…
    8. Portage, animation et coordination de la stratégie locale : pilotage et coordination de la stratégie avec les partenaires, animation d’ateliers d’informations et sensibilisation auprès du public, mise en œuvre du suivi des actions, médiation entre les acteurs, bilans, actions de communication….

     

    A l’issue de cette stratégie, la Communauté de Communes a défini des modalités de gestion adaptées à la sensibilité du territoire face au risque érosion et aux enjeux identifiés à horizon 2030/2050 :

    • Les secteurs soumis aux risques imminents de submersion marine sont protégés par des systèmes d’endiguement
    • Les secteurs pouvant présenter des risques d’inondations en cas d’érosion font l’objet d’une surveillance et d’un plan de gestion adapté
    • Les secteurs présentant des risques d’érosion (sans risques d’inondation) sont surveillés et des interventions au cas par cas sont planifiés avec les gestionnaires concernés
    • Les secteurs soumis aux risques d’érosion mais sans enjeux identifiés restent sous surveillance
    • Les secteurs sans risques d’érosion sont sous surveillance notamment aux niveaux des pièges à sable.
    les travaux en cours à Boyardville-La Perrotine
    Les travaux à Boyardville-La-Perrotine
  • Gestion du littoral : quelles évolutions depuis 2010 ?

    Dans le cadre de ses compétences en matière de gestion du littoral et prévention des risques, la communauté de communes de l’île d’Oléron sensibilise régulièrement la population locale aux risques de submersion marine du territoire. En effet, depuis février 2010 et le passage de la tempête Xynthia, la communauté de communes de l’île d’Oléron a renforcé son action de protection avec pour objectifs d’améliorer la compréhension du risque et de développer les bons comportements en cas d’alerte submersion.

    La CdC met à votre disposition les panneaux réalisés à l’occasion d’expositions sur le littoral et les marais. Retrouvez-les en PDF en téléchargement, ou rapprochez-vous du service littoral pour vérifier leur disponibilité.

    Retrouvez ci-dessous les vidéos de la conférence « Xynthia, 10 ans après … » du 7 octobre 2020 abordant les évolutions de la gestion du littoral depuis le passage de la tempête :

    PARTIE 1 : les évolutions règlementaires depuis 2010

    PARTIE 2 : les connaissances des évènements tempétueux extrêmes

    PARTIE 3 : les nouveaux outils pour prévoir les risques de submersion marine

    PARTIE 4 : les actions de protection du littoral portées par la communauté de communes de l’île d’Oléron

    PARTIE 5 : les travaux de protection du littoral portés par la communauté de communes de l’île d’Oléron et réalisés par le département de la Charente-Maritime

    PARTIE 6 : les actions de préservation du cordon dunaire et la lutte contre l’érosion portées par l’Office National des Forêts (ONF)

    PARTIE 7 : les solutions pour adapter les habitations aux risques de submersion marine

     

RÉCUPÉRATION DES DONNÉES EN COURS...

+ d'infos

Service Littoral

59 route des Allées

17310 Saint-Pierre-d’Oléron

05 46 47 24 68

À télécharger

ACTUALITÉS

Les élus oléronais ont voté...

arrow-right

Sortie d’un nouveau livre «...

arrow-right

Reprenez la mer avec la liaiso...

arrow-right

Les élus oléronais adoptent ...

arrow-right

Présentation des derniers tra...

arrow-right

Marais oléronais : les élus ...

arrow-right

partager la page