Contrat local de santé

Lire le texte

Le Contrat Local de Santé (CLS) de l’Île d’Oléron

Le 24 février 2015, la Communauté de communes de l’Île d’Oléron, l’Agence Régionale de Santé de l’ex Poitou-Charentes et la Préfecture de Charente-Maritime ont signé le 1er Contrat Local de Santé de l’Île d’Oléron. Un second Contrat Local de Santé est en cours de construction. Il s’étendra sur 4 ans (2018-2023)

Ce document est le résultat d’une mobilisation forte des acteurs du territoire depuis la phase de diagnostic jusqu’à l’élaboration du programme d’actions. Il répond à une réalité oléronaise avec des indicateurs sanitaires et sociaux parfois alarmants qui ont conduit à construire le CLS en 6 axes prioritaires adaptés :

  • L'accès au soin et à la prévention

    Lire le texte

    L’offre de soins et de prévention est globalement méconnue, en particulier chez les personnes en situation de précarité, de handicap ou d’isolement. La méconnaissance des conditions d’accès aux soins est en rapport avec un défaut d’information et d’insuffisance de liens entre les domaines sanitaire, social et médico-social.

    Le groupe de travail constitué autour de cette thématique a pour objectif de renforcer l’information sr l’offre de santé de 1er recours et les spécialistes (consultations avancées, spécialistes, psychiatrie …)

    De plus, la question de la démographie médicale sur l’île d’Oléron a pris depuis 2017 une place centrale dans le Contrat Local de Santé de l’île d’Oléron. En effet, les médecins généralistes de l’île ont, pour plus de 30% d’entre eux, plus de 60 ans et aucun des derniers départs à la retraite n’a été remplacé. La Communauté de communes de l’Île d’Oléron a donc décidé d’accompagner les professionnels de santé de l’île d’Oléron (en lien avec l’ARS Nouvelle Aquitaine) dans la création de Maisons de Santé pluri professionnels, attractives pour les futures implantations de médecins généralistes.

  • Les Addictions

    Lire le texte

    L’île d’Oléron est sujette aux problèmes d’addictions (alcool, tabac et substances psychoactives). Les actions développées dans ce cadre visent à lutter contre les toxicomanies et à prévenir les conduites à risques sur l’île.

    Ainsi, la Communauté de communes et les acteurs du territoire proposent des séances de prévention des conduites addictives en entreprise (métiers de la pêche, ostréiculture, BTP et s’élargissant maintenant aux collectivités territoriales etc.) mais également auprès du milieu scolaire (primaire et secondaire).

  • La Santé Mentale et la Prévention du suicide

    Lire le texte

    Chaque année en France, plus de 10 000 personnes décèdent par suicide. Cette problématique est une priorité de santé publique depuis 2000. Le territoire Oléronais est fortement touché et présente des chiffres au-dessus de la moyenne régionale. Cette problématique reste encore de nos jours tabou, et de nombreux leviers doivent être mobilisés pour lever les représentations liées à ce sujet difficile, mobiliser tous les citoyens autour de l’écoute de cette souffrance ultime et accompagner les familles touchées.

    Un Contrat Local de Santé Mentale a été labellisé en juillet 2018. Avec cette labellisation, l’Agence Régionale de Santé (ARS) reconnaît le travail effectué par le groupe de travail sur la thématique de la santé mentale mais aussi le développement d’actions de promotion et la pérennisation de la concertation entre les élus locaux, la psychiatrie publique, les usagers et les aidants.

    Des formations à destination des professionnels sont prévues afin d’améliorer la prise en charge des personnes en situation de souffrance psychique et professionnels psychologues proposent aux familles endeuillées à la suite du suicide d’un de leur proche des consultations gratuites de soutien psychologique.

  • Qualité de vie à domicile des personnes âgées et des personnes en situation de handicap

    Lire le texte

    Les plus de 60 ans représentent plus de 40% de la population Oléronaise contre 32.4% dans le département. De plus, une part importante de seniors vit seule, notamment chez les personnes âgées de 80 ans et plus.

    Les actions misent en œuvre dans ce cadre visent à favoriser l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, à préserver les liens sociaux et l’accès à la vie sociale des personnes âgées et des personnes en situation de handicap et lutter contre l’isolement social.

    Un diagnostic partagé des personnes en situation de perte d’autonomie sur l’île d’Oléron a été réalisé pendant l’année 2017 afin de mieux cerner les problématiques aussi bien du point de vue des professionnels que de celui des usagers.

    Par ailleurs, citoyens, élus, partenaires locaux se sont mobilisés et plusieurs communes ont d’ores et déjà signée la Charte Monalisa (Mobilisation Nationale de lutte contre l’isolement des âgés). Un réseau de bénévoles s’est ainsi constitué pour aller au domicile des personnes âgées isolées et partager un moment de convivialité (partager un café, un jeu, une discussion, etc.).

    Contact : le CLIC au 05.46.47.33.27

  • La Santé sexuelle

    Lire le texte

    Améliorer l’accès à l’information en matière de sexualité, à la prévention et aux soins gynécologiques des jeunes. Et, en particulier, ceux qui sont déscolarisés ou en situation de précarité.

    La question de la santé sexuelle a été jugée prioritaire par les professionnels locaux. En effet, le territoire Oléronais souffre d’une insuffisance de l’offre en matière de prévention : absence de gynécologue, de Centres de Planification et d’Éducation Familial, de Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic.

  • La Lutte contre les violences intrafamiliales

    Lire le texte

    En Charente-Maritime, 72% des faits de violences conjugales ont été constatés en zone gendarmerie. Sur Oléron, le nombre de plaintes enregistrées est d’environ 40 par an.

    Les professionnels réunis autour de cette thématique se sont fixés pour objectifs de favoriser l’accueil et la prise en charge des personnes victimes de violences, d’améliorer la connaissance des dispositifs d’accueil et d’hébergements existants mais également d’optimiser la prise en charge des situations.

    En 2017, un logement temporaire a été mis en place à Dolus.

  • La santé environnementale

    Lire le texte

    La Nouvelle Aquitaine est la 1ère région agricole d’Europe et se caractérise par des dépenses considérables en pesticides en euros et par hectare. Or nous savons que l’environnement est un des déterminants de la santé humaine. Pour cela, la prise en compte de l’environnement comme déterminant essentiel de la santé est réaffirmée dans l’axe 1 de la stratégie Nationale de santé adoptée en décembre 2017 (avec la mise en place d’une politique de promotion de la santé dans tous les milieux). Cette fiche action vise à faire diminuer les maladies chroniques et les troubles de santé des jeunes enfants. Ces actions s’adressent aux personnes sur leurs lieux de vie (travail, consultations, hébergement, etc.) ou aux professionnels intervenant auprès de ces personnes. Cette fiche action permettra de prendre en compte les facteurs environnementaux dans la stratégie de santé publique et à prévenir les risques sanitaires liés à la qualité de l’air intérieur et extérieur. Elle permettra également de sensibiliser les professionnels du secteur de la petite enfance aux liens entre environnement et santé et de former aux risques sanitaires liés à l’exposition aux facteurs environnementaux.

partager la page